L’Hâte

Comme Saint-Martin, l’écart de l’Hâte était autrefois un hameau important où résidaient plusieurs dizaines d’habitants. En témoignent les recensements successifs de populations accessibles sur le site des archives départementales de la Côte d’Or qui nous donnent par exemple 62 habitants à l’Hâte au recensement de 1851.

C’est aux environs du hameau de l’Hâte et plus précisément sur les rives du Vernidard et sur les berges de l’étang du même nom que sont situés certains secteurs appartenant au site Natura 2000 : «Etangs à littorelles et queues marécageuses, prairies marécageuses et paratourbeuses du Nord Morvan» (Site 37) constituant une zone humide encore bien conservée avec une très forte valeur patrimoniale (nombreuses espèces d’intérêt communautaire).

Plan_Napoléonien_-_Hameau_de_l_Hâte.pdf__1_page_